21 Conseils pour survivre à une patrouille de nuit

Suivez ces 21 conseils pour vous assurer de survivre lors de vos services de nuit

Tous les membres des forces de l’ordre qui ont été confrontés à des services nocturnes pourront assurer sans faillir que la nuit « ça craint plus que la journée »

il ne fait aucun doute que le rythme de travail et l’intensité de certaines interventions aura des conséquences néfastes sur la plupart des gens.

Même si certains sont plus résistants que d’autres, ils sont l’exception et pas la règle.

On a réuni une équipe de passionnés et on a discuté de ce qu’il faut pour survivre à un service de nuit et pire, à une carrière nocturne toute entière.

Vous êtes prêts?

LET’S GO !!

N° 1 - garder des horaires de sommeil réguliers

Le top du top est d’essayer de maintenir les mêmes horaires de sommeil pendant vos jours de repos (pour ceux qui ont des rythmes constants) SI ce n’est pas possible, vous devez vous imposer de dormir autant que possible avant votre prochain quart de travail, votre prochaine patrouille. Pas toujours évident quand on a une vie de famille à concilier c’est sûr mais c’est le garant de votre résistance sur le long terme.

N° 2 - Eliminer ce qui peut vous empecher de dormir

Assurez-vous d’avoir des rideaux assez opaques ou des volets dans la pièce où vous allez vous reposer. Utilisez également un masque sur les yeux et des bouchons d’oreille pour vous aider à obtenir le sommeil le plus réparateur et profond possible. Si vous avez des enfants, installer un verrou sur votre porte peut vous sauver d’une attaque de câlins qui bien qu’agréable, va vous réveiller. 

N°3 - Limiter votre éxposition à des écrans et a de la lumière bleue

Restez loin de vos téléphones, tablettes et ordinateurs portables dans l’idéal au moins dans les deux heures précédentes votre coucher. La lumière bleue affecte
votre rythme circadien, qui est déjà affecté par votre emploi du temps ; alors baissez la luminosité de votre téléphone. Si vous êtes au lit, lire un livre vous aidera à vous endormir plus facilement, surtout si vous n’aimez pas lire ^^

N°4 - Garder votre chambre au frais

Votre température corporelle est naturellement élevée pendant la journée, donc si vous devez dormir pendant le jour, vous aurez probablement une tendance à avoir plus chaud que la nuit. Gardez un ventilateur en marche ce qui vous gare au frais et émet un bruit continu (ce qui peut vous aider à vous calmer).

La température recommandée pour un sommeil de qualité est entre 16 et 20° celcius.

N°5 - Développer une routine de sommeil

Avoir une routine avant de dormir est essentielle pour un bon sommeil quel que soit le rythme de travail que vous avez. La clé ici est d’avoir une routine qui vous aide à réduire le stress, à ralentir votre rythme cardiaque et à ralentir votre respiration jusqu’à un état de repos qui vous aide à vous détendre et à préparer votre corps au sommeil.

Prendre une douche chaude, faire de légers étirements ou du yoga au coucher, lire un livre, faire des exercices de respiration, tenir un journal, méditer, boire une infusion à la camomille et/ou connectez-vous avec votre partenaire.

Toute combinaison de ces éléments devrait vous aider à réguler à la baisse votre
système nerveux central et a vous aider à vous préparer à une bonne nuit de sommeil.

N°6 - Manger un petit dejeuner riche en protéines

Assurez-vous que le premier repas de votre journée est bien rempli de protéines. Cela vous aidera à vous assurer que vous prenez une longueur d’avance
sur votre apport en protéines pour la journée. Cela vous aidera également à vous sentir rassasié plus longtemps. La protéine est un macronutriment essentiel qui aidera à la performance, à la récupération et aux
processus corporels, alors assurez-vous d’en consommer suffisamment chaque jour (1 gramme de protéines par kilo de poids de corps environ).

N°7 - La préparation de vos repas est essentielle

La plupart des patrouilleurs de nuit savent où trouver à manger en service quand ils ont une petite fringale. Mais les derniers restaurants ouverts tard sont quasiment toujours des fast foods (burger, tacos, kebab etc…). Cela signifie que vous devez absolument préparez vos repas à l’avance.  Si vous ne planifiez pas vos repas, vous serez irrésistiblement attiré par de la junk food.  Il est possible de cuisiner 8 à 10 repas en 30 à 90 minutes. Profiter du jour de congé avant la reprise pour tout préparer. Arrêtez de procrastiner et engagez-vous à préparer vos repas. Dans la semaine vous serez super content d’avoir pris la petite heure nécessaire à préparer vos repas. 

N° 8 - Boire plus d'eau

Boire de l’eau vous aide non seulement à rester éveillé, mais vous aide également à garder votre organisme hydraté et permet à votre corps de fonctionner. Peu de choses limitent votre performance physique et mentale comme la déshydratation. Essayez de boire au moins 1.5 L par jour minimum. Vous pouvez évidement boire d’autres liquides que de l’eau claire mais n’oubliez pas que le plus simple est souvent le meilleur pour la santé.

Il faut savoir également que plus vous êtes actifs, plus vous aurez besoin de boire. Pensez :250 mL d’eau en plus par moments d’activité en plus des 1.5L d’eau de base.

N°9 - Limiter la cafeine

Arrêtez de boire des boissons contenant de la caféine pendant la
2e moitié de votre quart de travail. Une bonne règle de base est : Arrêtez de consommer de la caféine 6-8
heures avant votre heure de coucher prévue (rappelez-vous, vous avez une routine 😉 . L’effet actif de la caféine est de 5 à 6 heures chez l’adulte moyen, ce qui signifie que si vous consommez 300mg à 20h, à 2h du matin vous aurez encore ~150mg de cette caféine toujours en itinérance dans votre corps. Cette caféine affectera votre sommeil même sivous faites partie de ces personnes qui peuvent « s’endormir après avoir bu une tasse de
café »… Vous n’aurez pas la même qualité de sommeil, et c’est ce que
compte le plus.

N°10 - Eviter l'alcool

Bien que vous puissiez penser que l’alcool vous aidera à vous endormir, il
détruira absolument la qualité de votre sommeil. Votre corps (foie) doit travailler dur pour métaboliser (digérer) l’alcool. Vous devrez probablement aller aux toilettes plus souvent à cause de ce processus.
Votre sommeil paradoxal est également grandement affecté. Vous vous endormirez peut-être plus vite, mais vous ne resterez pas endormi et vous ne serez pas reposé le matin. Une routine de sommeil constante vous aidera à dormir bien plus que l’alcool.

N°11 - Faire du sport régulierement

La condition physique est la base de la survie et c’est plus vrai que jamais lorsque l’on travaille de nuit. S’entrainer régulièrement vous aidera à soulager le stress et vous aidera à vous endormir plus rapidement. Travailler la nuit peut affecter votre santé mentale et peut même augmenter le risque de dépression. Faire de l’exercice régulièrement aidera à combattre les coups de mou grâce aux endorphines qui sont libérées pendant et après l’exercice.

N°12 - entrainez vous avant votre service

Si vous attendez la fin de votre patrouille, vous êtes susceptibles de trouver un million d’excuses pour expliquer pourquoi vous ne voulez pas vous entraîner.
Entraînez-vous avant même que votre service ne commence et vous aurez plus d’énergie tout au long de la nuit, vous vous sentirez mieux dans votre peau et vous dormirez mieux après. De plus, cela vous donne une raison d’aller vous coucher plus tôt. 

Une mise en garde quand même si vous êtes payé pour vous entraîner pendant le service, alors faites-le! Pas d’excuses!

N°13 - S'entrainer moins, mais mieux

Celui-ci se rapporte aux deux derniers conseils qui concernent l’entrainement sportif. Vous n’avez pas besoin de vous battre dans la salle de sport 5 à 7 jours par semaine pendant 2 heures chaque jour!!!

En fait, si votre corps n’est pas préparé ou habitué à s’entraîner 5 jours par
semaine, ce niveau de volume entraînera probablement un épuisement professionnel et/ou des blessures.

Il vaut mieux s’entrainer moins mais s’entrainer mieux.  Si vous ne pouvez pas vous rendre à la salle de sport pendant une heure, réduisez votre entrainement à 30 minutes. Vous n’avez pas de salle de sport près de chez vous? Rendez vous sur Youtube et faites un HIIT au poids de corps.

Encore une fois, la clé est un effort soutenu et constant.

N°14 - Ajustez le volume / l'intensité / les charges

Peut-être que pour vous, d’aller à la salle n’est pas un problème; c’est super! Gardez à l’esprit que si vous débutez un rythme de nuit ou si vous
avez du mal à vous y adapter, il est judicieux d’ajuster votre
formation en conséquence. Il existe plusieurs façons d’ajuster votre
entrainement pour vous assurer de ne pas affecter votre énergie au travail ou votre
capacité à dormir la nuit. Pendant que vous vous acclimatez à votre nouveau quart de travail, vous pouvez réduire le volume de vos entraînements en réduisant le nombre de séries pour chaque exercice, ou vous pouvez simplement réduire le nombre de répétitions effectuées.

Vous pouvez également réduire votre intensité/effort ou charge (poids soulevé). Abaissez le poids pour un exercice donné ou encore réduire l’intensité en donnant
50-75% au lieu de 80-100%.

Rappelles toi que la résilience et la régularité sont plus importants que tout autre facteur lorsqu’il s’agit de Fitness et de santé.

N°15 - Changer souvent de position en patrouille

Nous vous encourageons à changer souvent de position.
Être assis dans la voiture de patrouille pendant 4, 8 ou 12 heures d’affilée est clairement néfaste pour votre corps. Vous êtes conçu pour bouger et vous devez changer de position souvent. Nous vous suggérons de sortir de votre voiture toutes les heures. Vous n’avez pas besoin de sortir longtemps, faites simplement le tour de la voiture. Fait un étirement rapide ou une série rapide de 10 squats ou pompes. Être assis n’est pas intrinsèquement mauvais. Ce qui est mauvais, c’est de rester dans une position pendant de longues durées.

Imaginez seulement répondre rapidement à un appel dangereux après avoir été assis pendant 6 heures sans mouvement… Vous ne serez pas aussi prêt que si vous aviez marché autour de votre voiture ou fait une patrouille pédestre l’heure précédente.

N°16 - Trouver un endroit sûr

Si vous ne souhaitez pas faire vos comptes rendus opérationnels au bureau (loin des yeux de vos chefs ^^)  assurez-vous de trouver un bon endroit sûr où vous
pas besoin de regarder par-dessus votre épaule toutes les 10 secondes.

Assurez-vous que cet emplacement soit bien éclairé en privilégiant un endroit connu à une zone que vous découvrez pour la première fois.

Sans complétement baisser votre vigilance, ça vous permettra de souffler 5 minutes.

N°17 - réviser la théorie ( Législation, techniques...)

Si vous avez du temps libre pendant le service de nuit, soyez reconnaissant.
Il y a de fortes chances que vous soyez plus occupé que le quart de jour. Si vous vous retrouvez avec un peu de temps, prenez ces quelques minutes pour continuer encore et toujours d’apprendre. Vous êtes des professionnels et la population attend de vous de connaitre tous les tenants et aboutissants de votre proféssion. Du plus simple ( « euh c’est combien de points le feu rouge??) au plus spécialisé ( « vous voulez fouiller mon véhicule? Sur quel article vous vous basez pour ça?? je suis avocat!!) 

Si ce n’est pas la législation que vous souhaitez réviser, alors trouvez autre chose. Votre métier est un panel extraordinaire de différentes facettes techniques. Utilisez le temps pour lequel vous êtes payé pour vous rendre meilleur et plus efficace.

Ne le gaspillez pas sur les réseaux sociaux.


Apprendre ou développer une compétence est la base de votre job !

N°18 - Suivre un cours NO LIGHT / LOW LIGHT

Les tactiques changent la nuit ou dans des situations à faible luminosité. Si vous travaillez de nuit, vous avez la responsabilité d’être à l’aise dans cet environnement. Entrainez vous dans des scénarios nocturnes au maximum. Confrontez vous à un maximum de situations allant de la plus faible à la plus haute intensité.

Suivez un cours Low/No Light pour vous assurer d’être aussi efficace que possible. Une tonne de boites de formations privées vous propose des sessions dédiées.

N°19 - Toujours appeler des renforts

Assurez-vous de communiquer avec votre équipe et votre centre d’appel. Si vous partez en patrouille à pied, assurez-vous que vous « appelez » pour faire savoir à tout le monde où vous serez au cas où vous devriez appeler des renforts. Faire la guerre tout seul, c’est s’assurer de la perdre. C’est le point suivant. Appelez toujours des renforts. Soyez patient et ne vous précipitez pas. Attendez que les renforts arrivent avant de continuer.

Seul on va plus vite mais n’oubliez jamais qu’ensemble on va plus loin 😉

N°20 - Avoir des lampes de qualité

Il fait nuit et votre vie peut dépendre de votre capacité à éclairer un adversaire. Assurez-vous d’avoir une lampe de bonne qualité.
C’est peut-être un investissement, mais vous en serez content de l’avoir si vous en avez besoin.
Assurez-vous également de charger tout ce qui doit être chargé et apportez
des piles de rechange au cas où.

Il en va de même pour toutes vos armes équipées de lampes. Vérifiez toujours le bon fonctionnement avant de commencer votre quart de travail.

Une solution peut être d’adopter une routine hebdomadaire. « tous les lundis je mets tout en charge pour être sur que ça tienne jusqu’au bout de la semaine »

Vous ne voudriez pas entrer dans une cave où des cambrioleurs ont été vu avec une lampe qui tombe en rade devant la dernière porte…

N° 21 - Porter des protéctions occulaires transparentes

Probablement le point le plus surprenant pour vous.

Pendant la journée, vous porterez presque toujours des lunettes de soleil. La plupart des modèles portés par les forces de l’ordre sont par éclats. La nuit,pas
de lunettes de soleil, mais il est judicieux de porter des lunettes de protection transparentes.

Les projections de fluides corporels, les éclats, la lacry.. Tous ces éléments et encore bien d’autres qui peuvent altérer votre capacité opérationnelle.

On vous traite de mytho? Pensez à une chose importante, dans 90% des cas, ceux qui vous traitent de mythos sont les vieux chibanis qui portent les mêmes vêtements qu’à leur sortie d’école, qui ne portent pas leurs GPB et qui ne chambrent pas leurs armes de service.

Mon adage préféré reste alors:  » Quand je vois à qui je déplais, je me dis que ce n’est pas grave »

On espère que ces conseils vous seront utiles

Thin Blue Line France a comme vocation de rapprocher les forces de l’ordre. Nous essayons de créer plusieurs vecteurs qui le permettent.

N’hésitez pas à partager cet article au plus grand nombre afin de peut être aider certains que vous voyez usés par le coté harassant des services de nuit. C’est tous ensemble qu’on tiendra la ligne. Pensez juste que le camarade qui se tient à vos cotés dans votre véhicule de service est un frère d’arme. Même s’il ne l’exprime pas, prenez le temps de l’observer et de lui proposer des solutions pour l’aider.  Car c’est tous ensemble qu’on avance… Tous ensemble qu’on PROTÈGE LA LIGNE.